mourir certes… mais la gueule ouverte

Exposition

mourir certes… mais la gueule ouverte

mourir certes…la page est noire. figures en clair obscur. traits acier. atmosphère caravagesque.

yves henri travaille le corps. abandon du bois ciré. le style ne convient plus. il brûle ce qu’il aime. il a trop mal à l’homme. l’actualité lui donne raison. guerres. massacres. carnages. c’est le quotidien télévisuel. confrontation du réel et de l’imaginaire. l’artiste pétrit dans le vif pour figurer l’humanité souffrante. des formes qui pleurent. dégoulinant de matière. vision de la foule médiévale. des têtes. des masques. des figures. beau. laid. noble. ridicule. le corps a disparu.

après la vie la tête de mort. on pense à françois villon. sauf qu’ici ça tient debout dans l’espace.

rien de caricatural dans la représentation. comme dans les civilisations primitives, la déformation des visages vise à en souligner le caractère humain. le but est philosophique. ta tête c’est ton style ! a-t-on envie de lui dire. vision kaléidoscopique d’une même figure. des yeux. ouverts. mi clos. absents. des nez. des joues. des poils. des bouches surtout. face. trois quart. profil. asymétrique.

c’est un autoportrait démultiplié. mais la gueule ouverte.

yves henri renoue avec la tradition de la vanité née au dix-septième siècle. les trois ordres confondus. sensualité. brièveté de la vie. vanitas vanitatis. omnia vanitas.

mourir certes mais la gueule ouverte. pour dire !
Emile Borron
Mars 2008

Rechercher

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Horaire

jeudi, vendredi, samedi
1er dimanche du mois

15:00-19:00

et sur rendez-vous

Galerie le 116art

116 route de frans
(derrière la gare)
69400 Villefranche-Sur-Saône
tél: 06 60 51 89 22
mail: galeriele116art@orange.fr

Voir toutes les expos

demi-scènes

demi-scènes

du vendredi 17 mai 2024 au samedi 29 juin 2024   De DEMI-CÈNES à DEMI-SCÈNES Je ne sais précisément quand ni où, vers l’an 2000, j’ai eu l’idée, ou plutôt la vision, en regardant une carte pos- tale, de rabouter deux demi-cènes d’origines différentes pour en...

le-plus-que-perdu

le-plus-que-perdu

du vendredi 15 mars au samedi 27 avril 2024 Extrait (...) Dans cette installation tout se tient. tout prend corps et pourtant rien ne va plus... comme ces chiens le voudraient... La résistance s'installe... Tout d'abord, celle des cartons ces Plus-que-perdus destinés...

tintamarre

tintamarre

du vendredi 12 janvier 2024 au samedi 24 février 2024   Portraits de l’artiste-orchestre Au fil de variations chromatiques, développées depuis une palette précise (noir, gris, ivoire, blanc, jaune, bleu), et d’un tracé graphique qui réinvente le dessin dans...