Les contours du vide

Exposition

Préface

Vassal découpeur de lumière !

Depuis la fin des années 90, après l’école du Louvre et les Beaux Arts de Paris, Eric Vassal plasticien d’aujourd’hui, pratique aussi bien sculpture, peinture, estampe, photographie qu’installation… Des voies qui le conduisent à une réappropriation des rapports matière – espace pour une nouvelle lecture du lieu dans lequel son oeuvre s’inscrit, qu’elle réinvente. L’art étant d’en reconstruire un autre, virtuellement notre, fabriqué de toutes pièces. Raffiné. Equilibré. Silencieux. Recomposé par qui sait regarder avec les yeux de l’intérieur.

Ne nous y trompons pas ! Vassal découpe lui-même la lumière à même la matière à l’aide des outils du praticien : gouges, compas, tire-ligne, caches, esquisses.

« … à la galerie le 116art, j’ai souhaité rassembler un ensemble d’oeuvres ayant en commun la dialectique du plein et du vide. Installations, sculptures, photographies, estampes dialoguent avec la lumière, créant des jeux d’ombres subtiles , jouant de la légèreté afin de saisir le regard du spectateur. Entre apparition, disparition, répétition des vides et des pleins, des contours se révèlent, des formes vives et inertes vibrent.

Ce travail joue sur la multiplication des points de vue, les axes de lecture sont par conséquent multiples, révélant le silence des légers entrelacs et des circonvolutions dispersés dans la forme. Pas de découpe laser, pas d’intervention informatique, seul le geste de la main dans une intimité absolue avec la matière qui a présidé à la réalisation de chaque pièce… »  écrit Eric Vassal.

Exposées en France et à l’étranger (musées, centres d’art, fondations, galeries privées) ses oeuvres témoignent de cette constante : un travail construit dans un espace pluri- dimensionnel qui structure des lieux spécifiques dévoilant ce qui ne se donne pas à première vue.

Artiste contemporain fidèle à une pratique du métier auquel il tient, l e plasticien orchestre ses oeuvres à la galerie le116 art selon les contraintes du lieu : un cube blanc intérieur, un toit terrasse urbain. Vassal pour metteur en scène d’un trio oeuvre- lieu-spectateur !

Sans souci d’échelle, ce qui se voit en petit peut aussi se voir en grand.

A l’intérieur comme à l’extérieur, de près comme de loin ! En noir, en blanc, ou en couleurs.

Grâce à son héritage de modernité, l’artiste plasticien conscient de son implication dans la mouvance contemporaine, construit, transporte, et installe dans l’espace, les contours du vide.

mireï l.r. juin 2014 plasticienne, critique, historienne de l’art

Horaire

13h-17h00
du jeudi au samedi
1er dimanche
de chaque mois
et sur rendez-vous

Galerie le 116art

116 route de frans
(derrière la gare)
69400 Villefranche-Sur-Saône
tél: 06 60 51 89 22
mail: galeriele116art@orange.fr

Voir toutes les expos

Saussure à son pied

Saussure à son pied

Du vendredi 12 mars au samedi 24 avril inauguration le vendredi 12 mars entre 13h00 et 17h00 Télécharger la plaquette Claudie Lenzi  construit une oeuvre artistique qui interroge le langage, ou comment le langage se trouve revisité et renforcé par une proposition...

Toiles

Toiles

Exposition du 19 septembre au 31 octobre 2020 Vernissage le vendredi 18 septembre à 18h00 Matérialisme enchanté par Françoise Lonardoni Si le monochrome est le règne de l’ambiguïté comme le dit Denys Riout (1) c’est parce que, sous cette appellation simple et...

De fil en 4, du textile dans les arts plastiques

De fil en 4, du textile dans les arts plastiques

Exposition hors les murs du 12 septembre au 10 octobre 2020 Vernissage le samedi 12 septembre à 11h30 4 artistes de la galerie exposent à La Fabrique des Colombes (Saint-Colombe-Sur-Gand - Loire) A la demande d’Andréa Iacovella - éditeur et fondateur du centre d’art...