Galerie le 116art

116 Route de Frans,
69400 Villefranche-sur-Saône
Tél : 06 60 51 89 22
Mail : galeriele116art@orange.fr

Horaires

15h-19h00 du jeudi au samedi
1er dimanche de chaque mois
Sur rendez-vous

Itinéraire

Propre et figuré

Exposition

 

Préface

Femme-artiste, telle Narcisse, Mireï l.r se mire dans le miroir de la plaque à graver. Elle s’observe, s’analyse, et, en un retour sur soi, se fait personnage, sujet de son Œuvre.

Qui suis-je ? En un autoportrait attentif à ses médiums et dispositifs artistiques, elle tente de dire la vérité de l’être – sa vérité -, entre représentation objective et subjective, figuration et abstraction, réalité et fiction.

Propre et figuré ! En affichant, dès le titre, un pacte romanesque, Mireï l.r., annonce l’«autofiction» et, en une triple identité – femme, artiste, personnage – associe deux antonymes : le portrait réel et la figure fictive, symbolique.
Elle démultiplie les images du «moi», dévoilant ainsi son identité tout en affirmant l’illusion d’unicité, de transparence et de reflet réel. Elle fait jouer le doute, l’ambiguïté, le flou, la variabilité, et se révèle dans cet écart de soi à soi qui intéresse la psychanalyse. L’artiste – écrivain, plasticien –conscient d’être une fiction, interroge son art, toujours traduction et lieu où s’éprouve l’impossible.

Visage gravé, reproduit, transformé, réinterprété à l’infini… sur papier blanc ou de couleur, en portraits ronds et tondi, en cercle, à l’endroit, à l’envers, en fragments de bois découpé…

Visages des couleurs . Noir, blanc, rouge, jaune, orange… Multiples facettes d’un être autre et toujours le même : « blanc de rage, noir d’ivresse, gris de tristesse, rouge de honte, rose de confusion… » Visage or, argent, cuivre, couleur d’icône…

Visage figuré par un élément essentiel, caractéristique : contour de tête, profil, chevelure, œil, bouche, grain de beauté …

Visage fragmenté, disjoint en volumes multicolores qui, tels des pièces de puzzle ou de logo, sont des parties d’une femme éclatée. À recomposer. «Moi» qui s’échappe, se brise, disparaît. Dépersonnalisation et recréation d’un visage universel, schématisé, dont les détails des traits se sont effacés comme s’efface peu à peu de notre mémoire l’image des êtres disparus.
Visage un et pluriel, permanent et variable, mais toujours reconnaissable au fil des années et des émotions…

Femme d’autrefois – inspirée des gravures et artistes du passé – , d’aujourd’hui et de demain ; femme de chair, « de peau », éloignée des canons de la mode qui la voudraient « sans pli sans grain sans vie » ou femme-icône… Mireï l. r. les rassemble toutes en une figure-kaléidoscope surprenante ! Du «Je» au «Elles».

Femme et artiste elle se raconte en s’inventant et trouve du sens en tentant de percer son mystère, son être. Corps et âme Propre et figuré…
Et dans cette quête du «Moi» et de l’«Autre», il est question de trace, de souvenir, de mémoire et d’oubli, de mort, d’immortalité et de reconnaissance, de la place de la femme et de l’artiste dans la société et au Musée. Sans piédestal ?

Annie Mollard-Desfour*, avril 2010
extrait du catalogue Propre et Figuré
*Annie Mollard-Desfour est linguiste-lexicographe au CNRS,
auteur du Dictionnaire des Mots et Expressions des couleur,
présidente du Centre Français de la Couleur