Galerie le 116art

116 Route de Frans,
69400 Villefranche-sur-Saône
Tél : 06 60 51 89 22
Mail : galeriele116art@orange.fr

Horaires

15h-19h00 du jeudi au samedi
1er dimanche de chaque mois
Sur rendez-vous

Itinéraire

Les expositions de la galerie

wall power unlimited

mireï l.r.
17 novembre – 30 décembre 2017
Illimitée ! Telle est l’exposition de mireï l.r. à la galerie le 116art.

lire plus

24 images secondes, un hommage au cinéma

Eric Vassal
15 septembre – 28 octobre 2017
Mon travail photographique est en résonance constante avec mon oeuvre de plasticien, ce dernier prend en compte le dialogue avec le patrimoine ou l’histoire de l’art ainsi que le questionnement de la notion de spatialité.

lire plus

la confusion des temps

Gérard Mathie accélère la confusion des temps par la mise en abyme de la galerie Le 116art où il organise un vrai-faux vernissage.

lire plus

Renseignements gratuits

Lucy Watts
L’univers de l’information et de la communication est le sujet privilégié de Lucy WATTS, que celui-ci soit politique, social, commercial.

lire plus

trans-parence-lucide

Christian Valverde
Dense et légère, contrastée et neutre, dynamique et figée, l’oeuvre de Valverde est la rencontre de trois éléments fondamentalement picturaux : surface, couleur, trace.

lire plus

abain et caël

marie-françoise prost-manillier
Abin et Caël, nés d’un désordre dyslexique, se sont arrachés de la nuit légendaire pour s’engluer dans une noirceur plus palpable, plus concrète, à la fois charnelle et terrifiante.

lire plus

parures

Frédérique Fleury
Dans « Parures », l’installation qui donne son titre à l’exposition, on pense d’abord qu’il s’agit des sortes de boules de massue reliées à des chaînes et des menottes, comme celles qui entravaient jadis les prisonniers.

lire plus

byrsa opus II, nadine lahoz-quilez

Nadine Lahoz-Quilez nous offre un fil tendu entre le pourtour méditerranéen, un lien entre passé et présent, entre patrimoine et création, entre tradition et contemporanéité.

lire plus

indizi

stefano luciano
La gravure constitue, dans le milieu artistique, un monde à part. Difficilement soutenue par le marché et avec un suivi de collectionneurs qui, pour plusieurs raisons, diminue sans cesse.

lire plus

formes et identités instables

Le travail de Dominique Torrente correspond à une approche doublement plastique et théorique sans jamais pour autant se soumettre à l’ordre d’un discours interprétatif : le fil de la lecture y est rompu, soumis au régime de la coupure.

lire plus

Se piquer de dessein

L’oeuvre de Sophie Menuet suscite une réflexion trouble sur l’identité et l’altérité, sur la mémoire, et les archétypes. Ses réalisations, telles des oxymores, constituent ainsi une sorte de vanité moderne, dressée dans un décor d’une délicate et transgressive poétique.

lire plus

D’où je vois

Sylvie Dupin
Dès le premier coup d’oeil, c’est chouette ! Toute licence m’est accordée, tous les fantasmes me sont permis. Surtout ceux que j’entretiens dans ma façon d’habiter la ville, d’évoluer à la campagne, de me sentir bien en montagne.

lire plus

XS… XXelles

Exposition collective
4 artistes de la région Rhône Alpes à la galerie le 116art. la 33eme exposition qui se veut au féminin pluriel ! XS… XXelles. des oeuvres conçues pour l’intérieur de la galerie et aussi pour l’extérieur.

lire plus

Les contours du vide

Vassal découpeur de lumière ! Depuis la fin des années 90, après l’école du Louvre et les Beaux Arts de Paris, Eric Vassal plasticien d’aujourd’hui, pratique aussi bien sculpture, peinture, estampe, photographie qu’installation…

lire plus

La pièce manquante

Gérard mathie nous propose ici une mise en scène , autant qu’une mise en pièces , représentation dans laquelle il place le spectateur en position de voyeur.

lire plus

Incidences, Ariane Thézé 2014

Cette exposition examine la superposition des relations entre corps humains et nature. L’idée de lier corps et nature remonte à la mythologie avec les corps de déesses puissamment connectés à la terre.

lire plus

Individus, 2014

Elzévir est un flâneur, un regardeur qui observe le monde avec tendresse, sans ironie. Il pourrait dessiner en marchant. Et quand il peint Le balcon ou ses Piscines, quand il dessine jour après jour dans ses carnets, les formes prennent l’allure de silhouettes, troubles et plus évanescentes, comme pour nous rappeler qu’un mouvement, l’instant d’après, s’efface.

lire plus

Et ainsi de suites

Et Mireï l. r. poursuit sa quête d’identité… Quête du portrait.

Quête d’elle-même en tant que femme et artiste.

lire plus

crisis what else déjà 5 ans

«Crisis what else » donne aux 15 artistes permanents de la galerie l’occasion de réaliser l’espace et le temps d’une exposition collective, une oeuvre originale ancrée dans le présent.

lire plus

Nature Morte

« Séduisantes au premier regard » : c’est ainsi que Julie Sorrel envisage ses oeuvres et c’est ainsi qu’elles s’offrent aux visiteurs

lire plus

Objets de Curiosité

J’ai toujours travaillé sur le thème de l’identité et l’ambiguïté, son impact sociologique, médiatique mais aussi sa présence intime dans l’art.

lire plus

contentions, expansions, fioritures et ornements

Tout l’art de Frédérique Fleury exprime cette idée qu’elle a vécu pour le vivre, encore et « en corps » vigoureusement. Elle investit le champ de l’art avec le souci d’éliminer toute conformité à une ligne, à une généalogie ou à un système. Elle crée son propre champ.

lire plus

Ailleurs au quotidien

Voilà qui pourrait s’appeler tout bonnement « aventures de lignes », comme on s’y est parfois risqué, ou bien encore « voyages au centre de l’imaginaire », tant ce sont là autant d’invitations à découvrir un ailleurs tapi au coeur du quotidien que nous propose Marc PESSIN.

lire plus

Coupe de Printemps

Dans le secret de son atelier en Bretagne, de sa seule invention, de sa seule imagination, Jean-Yves Pennec fait naître des oeuvres poétiques et émouvantes

lire plus

Et + si affinités

Elle enterre de vieux vêtements, les oublie. Un jour elle s’en rappelle, les déterre puis nous les montre au travers de photographies frontales.

lire plus

l’être parlêtre

Dominique Torrente a trouvé la juste attitude afin de se positionner constamment à l’affut de tout ce qui compose sa culture, ses racines et aussi ses inspirations où le mot est essentiel autant pour sa beauté que par sa justesse.

lire plus

Tapis rouge

Du 16 septembre au 30 décembre 2011, la galerie le 116art a déroulé son tapis rouge pour douze artistes exposés jusqu’en 2010 en trois vagues de quatre d’une durée d’un mois en résonance avec la biennale d’art contemporain de lyon. [gallery link="file" columns="4"...

lire plus

La Chevelure d’Eros

Gérard Mathie parle de ses «boulots» depuis plus de trente ans que je le connais, le mot raisonne comme une esquive pour ne pas dire tableaux ou «peinture».

lire plus

Si près si loin

Les oeuvres de Sylvie Dupin se situent dans une tradition picturale et graphique de la représentation du paysage, auxquelles les constructions mentales de Nicolas Poussin avaient donné ses premières lettres de noblesse, relayées ensuite par les caprices de Piranèse et Hubert Robert.

lire plus

A capella

Patrice Ferrasse montre que la chose est déjà là en l’accentuant: visage recouvert de mousse à raser, figurant une tête de mort très carnavalesque (Vanitas).

lire plus

Propre et figuré

« Propre et figuré » de Mireï l.r est un pacte romanesque qui annonce l’«autofiction» et associe deux antonymes : le portrait réel et la figure fictive.

lire plus

Remake-Up

Exposition « Remake-Up » d’Ariane Thézé : série de photographies couleurs qui sont des portraits fictifs à partir du moule électronique de mon visage.

lire plus

Promenades

L’exposition d’Anne Mangeot est une « promenade » poétique en réponse aux questions fondamentales du rapport de l’art et de la nature.

lire plus

Once upon a Time

julie sorrel, jeune artiste plasticienne, utilise le medium photographique comme principal matériau artistique. qu’elle imprime, colle, froisse, entasse. sur papier affiche toile aluminium carton bois.

lire plus

mille deux cent trente degrés

Derrière le côté chatoyant et flatteur, où les couleurs vives, les courbes, cercles, «soleils» et spirales sont omniprésents, on sent bien que le soubassement des œuvres est régi par une sorte de grammaire formelle qui obéit à des principes de construction rigoureux.

lire plus

mourir certes… mais la gueule ouverte

A tous les esprits savants et chagrins qui ne cessent de clamer la fin de l’histoire (de l’art), Yves Henri oppose malicieusement sa propre faim d’histoire ! Et de généalogie.

lire plus